<< Septembre 2017 >>
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Bouche de Métro
 

INAUGURATION

L'OUVERTURE DU METROPOLITAIN


On ouvre enfin la première section du chemin de fer métropolitain. En raison de la satisfaction générale avec laquelle cette nouvelle est accueillie nous ne .récriminerons pas sur les causes multiples qui ont privé jusqu'à présent les Parisiens d'un moyen de transport dont jouissent, depuis longtemps, les habitants de Londres, de New-York, de Chicago, de Vienne et de Berlin. Nous constaterons seulement que nous avons eu la patience d'attendre pendant bien des années, puisque le premier projet de métropolitain étudié à Paris fut celui de MM. Brame et Flachat qui date de... 1855 !
Que de péripéties depuis cette lointaine époque ! II y a dix ans, nous avons été bien près de voir aboutir la question: sur la vigoureuse initiative de M. Alphand, on avait mis à l’enquête le projet concerté entre la Compagnie du Nord et la Société Eiffel (1).
Ce projet, très sérieusement étudié, comprenait d'abord le prolongement des lignes du Nord dans Paris, vers les Halles et l’Opéra; puis la construction d'une ligne de ceinture intérieure desservant les grands boulevards, de la Madeleine à la Bastille, avec retour par les rues Saint-Antoine et de Rivoli, et raccordement avec toutes le" gares de chemins de fer.
Pour son exécution on avait établi tout un plan de travail, avec emploi du bouclier, et diverses autres mesures de nature à ne pas entraver la circulation.
Des divergences, de vues entre l'Etat et la Ville firent échouer la combinaison comme toutes celles qui l’avaient précédée et qui l'ont suivie, et il ne fallut rien moins que la perspective des besoins impérieux créés par l’Exposition de 1900 pour mettre fin au conflit.
Nous savons que de nouveaux retards administratifs ont empêché Paris d'avoir son Métropolitain à la date d'ouverture de l'Exposition.
La ligne qu'on inaugure aujourd'hui est la première section du projet municipal dont nous avons décrit tous les Travaux (2). Elle va de Vincennes à la Porte-Maillot et forme une grande transversale, de 10 Km 600 de longueur, orientée de l'est à l'ouest suivant le tracé indiqué sur notre plan. Deux embranchements, partant de la place de l'Etoile et se dirigeant, l'un vers la porte Dauphine, l'autre vers le Trocadéro, sont également construits et pourront être livrés à la circulation, après l'achèvement de la station de l'Etoile, dans le courant de l'été. Les stations sont au nombre de 18 sur la ligne de la Porte de Vincennes à la Porte-Maillot, de 4 sur celle de la place de l'Etoile au Trocadéro et de 3 sur l'embranchement de la Porte Dauphine.
Des travaux complémentaires restant à faire aussi dans certaines gares, on ne les ouvre pas toutes an début; voici la nomenclature de celles que les trains desserviront seulement, quant à présent : Porte de Vincennes, Gare de Lyon, Place de la Bastille, Hôtel de Ville, Palais-Royal, Champs-Elysées, rue d'Obligado et Porte-Maillot. La ligne est souterraine sur tout Bon parcours; seule, la gare de la Bastille, établie sur l’élargissement de la place, à la traversée du canal Saint-Martin, est à ciel ouvert.

Journal L'ILLUSTRATION du 14 juillet 1900

 
2 3 4  >>
info-légales - contact -     © JBWebmastering  2008